Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

Sally Mann

candycigarette

La photographe américaine Sally Mann n’a, à ma connaissance, pas de site web officiel mais on trouve beaucoup d’images via une recherche d’images sur Google (voir aussi bio sur Wikipedia).

Ce qui est particulièrement est qu’on trouve également des vidéos, dont voici les plus intéressantes (elles sont en anglais). Ce sont souvent des extraits de documentaires produits pour les télés américaines. Voici donc le patchwork :

Sally Mann chez elle

Bande annonce : What remains

Trente secondes d’exposition

Seulement une minute de film, où Sally Mann installe et manipule sa chambre.

Un extrait du documentaire : Sally Mann : What remains

On voit la photographe développer des plaques, parlant de son travail et de « l’ange de l’incertitude » dont elle attend la visite sur des images.

La notion de lieu

La petite fille modèle

Interview de Sally Mann et sa fille Virginie, à propos des photographies familiales qui ont fait la notoriété de la photographe.

Première partie

Seconde partie

772_whatremains_cover_176x249

Le documentaire What Remains: The Life and Work of Sally Mann est en vente sur microcinemadvd.com pour 30€, ou sur Amazon US.

Il y a une vingtaine d’année, Philippe Durand créait le magazine Réponses Photo. Depuis, l’eau à coulé sous les ponts, Philippe a transmis le relai à l’équipe du magazine pour s’envoler vers d’autres activités. Il continue cependant à collaborer au magazine, s’intéressant en particulier aux logiciels, à la photo mobile et à la couleur. Photofloue.net est né justement à la suite d’un article sur la création de sites web photo, au printemps 2006, à la fois blog personnel et complice du magazine.
Il y a une vingtaine d'année, Philippe Durand créait le magazine Réponses Photo. Depuis, l'eau à coulé sous les ponts, Philippe a transmis le relai à l'équipe du magazine pour s'envoler vers d'autres activités. Il continue cependant à collaborer au magazine, s'intéressant en particulier aux logiciels, à la photo mobile et à la couleur. Photofloue.net est né justement à la suite d'un article sur la création de sites web photo, au printemps 2006, à la fois blog personnel et complice du magazine.

13 Commentaires

  1. Merci!

  2. « Pour conclure, j’aimerais donc vous raconter les photographies que vous ne verrez pas, celles de l’exposition en réserve. Elles nous ont accompagné tout au long de notre projet et l’absence de trois d’entre elles mérite d’être mentionnées à titre d’exemple. Il y a d’abord Candy Cigarette de Sally Mann. L’image montre une fillette fumant une cigarette. Elle a sept ans mais semble tellement adulte et lasse que l’image évoque les enfants prématurément vieillis par la violence et l’injustice de la vie. Pourtant, la photographie représente la fille de l’auteur singeant l’adulte avec une cigarette en sucre. Sally Mann sera sévèrement critiquée pour ces images de la vie de famille, accusées de dévoiler sans pudeur l’intimité de ses enfants, de les mettre en scène dans des images tendancieuses et d’être une mère indigne. Parce qu’elles sont les stigmates de souffrances vécues, Sally Mann ne veut plus les montrer, les reproduire dans des catalogues, mentionner ces controverses.

    Christian Piker, Par-delà les apparences dans Controverses, une histoire juridique et éthique de la photographie. L’exposition est prévue sur Paris cette année.

  3. Very good pictures.Remerciements.

  4. Selon l’extrait cité par SirDeck, doit-on comprendre que Sally Mann a exercé au sujet des 3 photos (citées incomplètement dans le post ci-dessus) une composante de son droit moral,en l’occurence le droit de retrait et donc n’accepte plus les
    nouvelles diffusions de ces photos?

  5. Pourtant le musée de l’Elysée à Lausanne (Suisse) exposera du 6 mars au 6 juin 2010 une série de photographies de Sally Mann http://elysee.ch/index.php?id=133 dont « Candy Cigarette » qui fait l’annonce de l’exposition.

  6. L’exposition « Sally Mann Sa Famille Sa terre » vient d’ouvrir ses portes au Musée de l’Elysée, Lausanne. Elle présente jusqu’au 6 juin 2010, 20 ans de travail de Sally Mann dont les séries « Immediate Family », « Deep South » et « What Remains ».

    Plus d’informations sur: http://bit.ly/aiANc2

  7. Je passais la voir le premier jour, cette expo, par mégarde dirais-je.

    Je repasserai, c’est certain.

    Quelques modestes photos du lieu.

    http://lepetit21.canalblog.com/

  8. oui ben dommage pour moi j’ai quitté la suisse quelques jours trop tôt! et ne vais pas y retourner avant aout…encore raté! génération2 j’irai

  9. @Frédéric. Très réussies vos photos…
    Je viens de voir l’expo également. Cette artiste est vraiment à découvrir. La partie « What remains » est plus difficile à aborder de par son thème… et peu éventuellement choquer les plus jeunes… et encore… s’ils sont préparés, pourquoi pas?

  10. Vous pouvez trouver un article sur la dernière exposition de Sally Mann à la galerie Karsten Greve, Paris sur http://blog.paris3e.fr/post/2010/11/17/Sally-Mann

  11. Superbes photos, et livre! Y aurait-il quelque part sur ce blog une ébauche de bibliothèque photo idéale? Le magazine anglais Black and White Photography a commencé cet excercice il y a quelques temps et je trouve ça une très bonne idée.
    « Building a classic photgraphy library »

    Serge

  12. Serge, j’avoue avoir ce projet dans un coin de ma tête depuis longtemps… Ca viendra sans doute un jour !

  13. Bonsoir,
    Bien sûr qu’elle a un site web : http://sallymann.com/ tout simplement.

    Bonne soirée.

Echos

  1. Sally Mann | - [...] Par là, je re-découvre le travail troublant et percutant de la photographe Sally Mann. [...]
  2. Zoom Photographes #7 : Sally Mann | Phototrend.fr - [...] aller plus loin, voici des articles dont nous nous sommes inspirés : Photofloue, Lunettesrouges, [...]
  3. A Year of Subversion: Pierre Gable LibArts London - [...] is your favourite image? These photos by Edward Steichen of the model Marion Morehouse. and “Candy cigarettes” by Sally …

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>