Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

Dominique Issermann, Nick Cave, Susie Bick et la censure

nick cave

Du rock, du people, du top model, du nu et de la censure… je sens que cet article va péter les stats !

Dans la continuité de l’article sur la censure, j’ai trouvé étrange la couverture du nouveau Nick Cave (excellent) que j’écoutais sur Spotify. En effet, après vérification, l’image présentée était floutée — enfin le nu sur la photo l’était.

Push-The-Sky-Away

Sur le site de Nick Cave, on trouve l’original, une photo de la photographe Dominique Issermann. Le modèle est Susie Bick, la femme de Nick Cave, et un des modèles préférés de Dominique Issermann. Elles étaient en train de photographier un reportage de mode dans la demeure des Cave, et la photo a été prise sans préméditation, Nick l’a aimé et en a fait la pochette de son disque.

«Susie était entre deux costumes, nue sous une cape, quand je suis entré dans la pièce. Elle m’a juste demandé d’ouvrir la fenêtre. Quand je suis allé le faire, elle a laissé tomber sa cape et Dominique a pris quelques photos par reflexe. Plus tard, nous avons vu le cliché choisi pour la pochette et j’ai pensé: Wow! Quelle étrange et belle, photographie ambiguë ».

Susie Bick était déjà apparue dans un des clips réalisés par la photographe pour l’app iPhone de Leonard Cohen.

La version floutée se retrouve donc sur Spotify, mais aussi sur Deezer, et sur iTunes. Surprise, sur Facebook, elle ne l’est pas, et elle sert même de bannière à la page de Nick Cave — je prends le pari que cela ne va pas durer, juste le temps que quelqu’un dénonce cette image contraire à la décence la plus élémentaire (le petit buzz devrait suivre la censure). Pas de problème sur Amazon ou sur la Fnac.

Est-ce que la photo a été fournie aux diffuseurs numériques déjà floutée par la maison de disque ? C’est bien possible, l’image floue semble la même d’un site sur l’autre.

 

Sur YouTube, la page officielle contourne le problème en ne mettant en bannière que la partie supérieure de la photo et en vignette une reproduction minuscule. Mais un partenaire, RFB utilise la photo pour faire l’habillage (!) de la page.

A noter sur YouTube un clip version « non censurée » avec de la vraie nudité dedans. Si vous allez sur YouTube, il faut vous identifier pour  certifier que vous avez plus de 18 ans, mais cette protection saute si on insère le clip dans un blog, comme ici !

Un commentaire

  1. Au delà de la stupidité de la censure, cela ne pose-t-il pas aussi le problème de l’altération de l’oeuvre ? Ce qui me semble central et qui serait tout à fait condamnable moralement comme, si l’on pousse plus au fond, juridiquement !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>